Si je me souviens bien

" Si je me souviens bien… Le printemps de mes jeunes années commençait presque toujours de la même façon. Tel un ami que l’on aime retrouver, il arrivait les bras chargés de couleurs et de parfums très particuliers, et savamment, déposait de ci de là dans l’immense jardin de mon père ses bienfaits. Emerveillée, telle une voleuse, j’aimais m’y glisser à l’abri des regards, avide de sentir, de redécouvrir cette nature aux mille facettes si bien gérée par la bienveillance du temps. Tout me paraissait tellement magnifique. Comblée, des heures durant je m’y promenais, laissant les rêves de mes jeunes années tourbillonner au rythme de mes nombreuses attentes.

 

Le 15 mai 2018

Bernie Féré

 

© Copyright