Un petit brin d’intrigue

« - C’est bien vrai… Personne ne vous en n’a jamais parlé ?
- Mais parlé de quoi, mon bon ami.
- Comment est-il possible qu’aucune rumeur ne vous soit encore parvenue ?
- Mon bon ami, si au moins je comprenais la raison de votre tourment.
- Voyez-vous, chère voisine, ce qui arrive n’est pas si simple à expliquer.
- Mon bon ami, je crois qu’une bonne tasse de thé vous aidera à tout me raconter.
- Chère voisine, puisque vous insistez, je me lance. Mais attendez-vous à être surprise !
- Votre inquiétude, mon bon ami, me fait craindre le pire.
- Savez-vous qu’une auteure se cache au sein de notre village?
- Une auteure ? Mais quelle auteure ?
- Son nom viendra… Mais le plus important est ce qui va suivre.
- Décidément, mon bon ami, je ne comprends rien à rien à vos propos. 
- Et bien, chère voisine, nous voilà mêlés à une histoire incroyable.
- Mais quelle histoire incroyable mon bon ami ?
- Comment vous faire comprendre, chère voisine, qu'aujourd’hui, tous les habitants de note village se retrouvent au cœur du livre de cette auteure.
- Un livre ? Mais quelle nouvelle insensée !
- Le plus impensable, chère voisine, est à venir.
- Qu’allez-vous encore m’inventer mon bon ami ?
- Ce que je vais vous révéler vient de M. le maire en personne.
- M. le maire, mon bon ami ?
- C’est donc de cette source sans faille que je peux vous dire que cette auteure va encore frapper… 
- Que me faut-il comprendre mon bon ami ?
- Dans quelques mois, un autre roman plongera à nouveau tous les habitants de notre village au cœur d’une intrigue impensable.
- Son nom, mon bon ami ? Je veux connaître le nom de cette auteure qui s’empare impunément de nos existences.
- Surtout ne l’ébruitez pas chère voisine. Puis-je compter sur votre discrétion ?
- Vous me connaissez assez, mon bon ami, pour savoir que je sais me taire quand on me le demande.
- Par prudence, je préfère vous murmurer, chère voisine, le nom de cette auteure. 
- Mon bon ami, cessez de me faire languir.
- Cette auteure qui habite dans notre village, depuis un an seulement, se nomme…
- Attendez ! Etes-vous en train de me parler de cette femme blonde, mon bon ami ?
- J'ai bien peur que nous parlions de la même femme, cause de tous nos tourments, chère voisine…
- Qui aurait pu soupçonner cette personne aimable et discrète, mon bon ami ?
- Discrète ? Toujours à questionner et à noter je ne sais quoi dans son carnet !
- Connaissez-vous le nom de cette personne, mon bon ami ?
- C’est auteure, cette femme qui porte le nom de Bernie Féré, écrit sur la vie de notre Bertille.
- Vous voulez dire, toute l’existence de notre Bertille Dubois ?
- Je le crains, chère voisine….
- Maintenant, mon bon ami, je comprends mieux vos inquiétudes… »

 

Le 25 mai 2018

Bernie Féré

 

© Copyright