Triste réalité

Le soleil, accompagné de sa chaleur, 

Est comme un air d’été
Pour notre plus grand bonheur.
Pourtant, comment ne pas penser
À cette bien triste réalité ?
Celle de dame météo
Qui, d’après certains propos,
Semble seule et désorganisée
Au milieu de ses quatre saisons
Qui aiment rimer sans prétention
Sous la houlette de nos chansons,
Au grand dam de nos émotions.

 

Le 11 septembre 2018

Bernie féré

 

© Copyright