Le livreur

Alors que la chaleur endormait mes pensées, la sonnette de mon chez-moi retentit.
Réveillant tranquillement mes réflexions, je me dirigeais vers ma porte d’entrée.
Un homme, au visage marqué par l’effort, me sourit. Délaissant mon observation, mon regard fut immédiatement happé par les cartons qu’il tenait tout contre lui. 
Sortant de ma torpeur caniculaire, je retrouvais d’instinct ma vivacité. 
Après un court échange et une signature griffonnée sur un cadran, je refermais, il me semble, un peu trop vivement ma porte. 
Regardant avec délice les précieux sésames qui encombraient à présent mon vestibule, je poussais un énorme cri de joie…

 

Le contenu de ces cartons ? Je vous l’ai photographié : quelques exemplaires de mon roman envoyés par ma maison d’édition.
Enfin, mes longues heures d’écriture prenaient un tout autre sens. 
Puisque… « Un chemin nommé Bertille, tome 2 », mon chemin nommé Bertille était là, bien réel entre mes mains. 
Oubliant la lourdeur des 40° de ce 25 juillet 2019, mon après-midi me devint léger…

 

Un petit moment que je voulais partager… 
Le 14 août l’aventure se poursuivra… 
Mais je reviendrai vous en parler.

 

Le 25 juillet 2019

Bernie Féré

 

© Copyright