Histoire courte

La joyeuse croisière s’en était allée par un matin d’été.

Assoiffé de découvertes, chacun regardait par sa fenêtre,

Guettant le souvenir qu’il pourrait prendre dans son filet.

Le capitaine, qui sentait poindre une prochaine tempête,

Redoutait de voir cette nonchalante gaité s’envoler.

Sans se lasser, aidé de son second, il scrutait l’horizon

Prêt à manœuvrer pour sécuriser son embarcation.

 

Lorsque le vent se leva, des cris vociférèrent

Tous quémandèrent un changement de cap,

Votant à l’unanimité une nouvelle étape

Vers un horizon en direction de la terre.

 

Apeurés, les passagers s’en remirent à Dieu.

Fort de ses expériences passées, le capitaine

Refusa d’écouter ces complaintes incertaines

Pour se transformer en homme courageux.

 

Après des heures de luttes acharnées

La mer retrouva son calme immaculé

La joyeuse croisière, bien qu’éberluée,

Retrouva son apparente oisiveté,

Oubliant de saluer la générosité

Des marins qui l'avaient sauvée.

 

Moralité

Vogue, vogue la croisière,

À quoi bon s’inquiéter !

Si le capitaine sait veiller

Un merci n’a nulle frontière.

 

Le 20 avril 2020

 

Bernie Féré

 

© Copyright