01. juin 2020
Les mois du calendrier Tout au long de l’année Sont là pour annoncer La nature et ses beautés. Les mois du calendrier Nous égrènent et sèment Leur drôle de théorème Devenu clair et familier. Les mois du calendrier Bousculent les saisons Habillent nos maisons D’un bonheur assuré. Les mois du calendrier Ne peuvent s'arrêter Et si Mai s’en est allé Juin vient nous saluer. Le 1er juin 2020 Bernie Féré © Copyright
29. mai 2020
Un instant de rêverie Où le regard surpris S’attarde et paresse Sous un flot d’ivresse. Un moment d’intimité Nullement apprivoisé Juste photographié Pour ne pas oublier. Une rêverie intimiste Sucrée presque simpliste Un reflet hors des maux Au-delà de mes mots. Le 29 mai 2020 Bernie Féré © Copyright
15. mai 2020
Respire, respire, enivre-toi Comme pour oublier Le chemin d’une loi D’un monde confiné. Respire, respire, n’hésite pas Et tel un enfant innocent Goûte à tes nouveaux pas Que t’offre ton présent. Respire, respire, déleste-toi De tes attentes espérées Et laisse-toi emporter Vers de nouveaux émois. Respire, respire, émerveille-toi En foulant tes sentiers oubliés Ne crains pas de les préserver Ils sont ta vie, ton choix. Le 15 mai 2020 Bernie Féré ©Copyright
02. mai 2020
Pour ouvrir le bal de ce 1er weekend de mai Point de bafouille Point d’histoire inventée Mais ma sincérité tranquillement confiée Sur la table de votre journée. Il y a des moments exceptionnels Qui nous attendent tapis, prêts à donner Le meilleur que l’on aurait pu imaginer. Vous, tout comme moi, Nous les avons approchés. En général, je les résume de mes mots, Mais cette vidéo remplie d’images Que je vous dépose tel un cadeau Je vous l’assure, n’a rien d’un mirage. Je...
29. avril 2020
À cet enfant qui demandait à un passant : « Dites-moi ce que je ne comprends pas. Est-il vrai que quelque part, là-bas, Des gens auraient imaginé des plans Pour nous pousser vers un confinement Qui ne plait ni à mes parents ni à moi » ? Ce passant qui se grattait la tête Répondit à cette touchante requête : « J’ai appris sur les bancs de l’école Des pensées, des sciences fascinantes, Mais aujourd’hui, toutes mes paroles S’entrecroisent et se décroisent, Et ma raison...
25. avril 2020
Je t’ai découvert : Confinement Il ne t’a pas fallu longtemps Pour retourner le monde entier Pour évincer sans sourciller Ton ennemi juré : Liberté. Je t’ai regardé : Confinement Et me suis disciplinée Bon gré mal gré À tes règles imposées Rêvant en secret À ma chère Liberté. Tu m’as apprivoisée : Confinement En habillant mes journées Du costume du confiné En inventant bon nombre de mes instants De routines plus ou moins colorées. Tu m’as chuchoté : Confinement Ton...
20. avril 2020
La joyeuse croisière s’en était allée par un matin d’été. Assoiffé de découvertes, chacun regardait par sa fenêtre, Guettant le souvenir qu’il pourrait prendre dans son filet. Le capitaine, qui sentait poindre une prochaine tempête, Redoutait de voir cette nonchalante gaité s’envoler. Sans se lasser, aidé de son second, il scrutait l’horizon Prêt à manœuvrer pour sécuriser son embarcation. Lorsque le vent se leva, des cris vociférèrent Tous quémandèrent un...
17. avril 2020
Une invitation ou plus exactement Un moment de recueillement Une pause au goût de chagrin Pour panser les larmes de certains. Le confinement n’est rien Quand il s’écrit chaque matin La maladie, devenue ennemie, Reste un combat à qui la vit. Mais il y a les départs Plus que des aurevoirs Ceux qui arrivent sans bruit Nous laissant démunis. À toutes ces âmes libérées Offrons-leur nos pensées Un instant d’intimité Pour les accompagner. Que Christophe, le chanteur, Vole vers sa...
13. avril 2020
Rêver jusqu’à perdre à haleine Surtout ne pas me retourner S’accrocher à l’arc-en-ciel De mes nouvelles priorités. Me fondre dans mes mots Divaguer mais sans oublier Le confinement des maux Installé dans nos réalités. Rêver pour être plus forte Pour en quelque sorte Apporter à mes proches Un sourire sans apostrophe. Glisser sur mon imaginaire Ce drôle d’ami solidaire Capable d’étancher ma soif Qui m’enlace et me décoiffe. Rêver jusqu’à perdre haleine Regarder plus...
08. avril 2020
Liberté, Simple mot à ânonner En ces temps confinés Où mes espoirs imaginés Bordent mes pensées. Liberté, Pause charmante ou odorante O combien je t’ai méconnue Quand fidèle tu venais pimpante Me montrer mon chemin pentu Liberté, Si demain ou après-demain Lorsque main dans la main Nous cheminerons complices Je t’écrirai ma joie d’artiste. Liberté, Quand tu reviendras me caresser Je comprendrai tes bienfaits Des heures à se promener Sur les rives de mes réalités. Liberté,...

Afficher plus