09. mars 2019
Une petite bafouille colorée Bouquet de mes mots inventés Que je dépose, telle une rose, Sur la table de la prose. Une courte bafouille rimée Que je tente de dessiner À l’aide de ma plume d’amitié Pour adoucir votre journée. Une bafouille qui s’envole Pour rejoindre la farandole De mes poésies gribouillées Sur mes notes indisciplinées. Des bafouilles sans anicroche Apparues dès mon enfance, Gardées au fond de ma poche, Comme une récompense. Bafouiller à plein poumon...
05. mars 2019
Une semaine qui s’affole, Et mardi prend son envol. Juste un instant partagé Au nom de l’amitié Pour déposer ce matin Un bout de mes refrains Près de votre café ou votre thé Vous qui me les commenter De vos mots tout en sourire, Miroir de votre joie de vivre. Une semaine qui caracole Et mardi prend son envol Qu’il est bon de regarder Les contours de sa journée, Et si m’assoir près de vous À la table de chez nous Devient une évidence, Je vous l’avoue En mode confidence : Cela...
28. février 2019
4 lettres pour le nommer 1 seule voyelle utilisée 31 jours à le côtoyer 21, une date à fêter C’est cela, Le joli mois de Mars. Une nature qui s’affole Des senteurs qui s’envolent. Des bourgeons aux fleurs Une foison de splendeurs C’est aussi cela, Le joli mois de Mars. Des journées qui se prolongent Vers les rives de nos songes. Des giboulées aux éclaircies Un florilège d’intempéries C’est encore cela, Le joli mois de Mars. Plus long que Février Mars viendra composer Sa...
26. février 2019
Lorsque le tic-tac du temps Retient nos mots et nos attentes. Lorsque la source de ce temps Habille nos forces et notre patience Dans un printemps bucolique, Mieux vaut écouter sa musique. Courir après le temps Réclamer plus de temps Craindre ce temps qui passe Fuir loin de ses impasses Mieux vaut un jour s’arrêter Pour apprendre à l’écouter. Lorsque le tic-tac du temps Guide mes mots vers mon roman Lorsque la notion du temps S’effiloche au firmament J’invite et déploie ma...
07. février 2019
Le bonjour du matin Que l’on s’adresse Est une délicatesse Une sorte de refrain Un sourire, une main Un geste de politesse. Mais ce bonjour du matin Est aussi un préambule Une bien belle formule Qui se sourit ou s’articule, Se diffusant tel un parfum Tout au long de nos chemins. Mon bonjour Facebookien S’annonce dans un quatrain Vers vos visages « virtualisés » Vers vos sourires commentés Vers vos parcours, vos chagrins Aux sonorités de notre belle amitié. Le 7 février 2019...
04. février 2019
L’hiver poursuit sa course Mêlé de froid, de pluie, Rougissant nos frimousses, Et nous laissant transis. Un début de semaine Et arrive la soirée, Qu’à cela ne tienne Mieux vaut en profiter Quelques mots d’amitié Pour vous souhaiter Avant votre souper Un repos bien mérité Le 4 février 2019 Bernie Féré © Copyright
02. février 2019
Une bafouille dédiée À l’arrivée de février Dont sa particularité Se joue sur la durée. Pour mieux l’apprécier, Février est à réinventer, En réchauffant nos maisons Des froidures de la saison. Février, au dossard n°2, Ne fait pas que des heureux. De ses périples, de ses voyages Ils ramènent des amis Au nom pas très sage, Nous laissant groggy Au fond de nos lits. Mais à la mi-février Une fête dotée de magiciens Sourira au verbe « Aimer », Éblouissant Les Valentins...
29. janvier 2019
Une tempête, du nom de Gabriel, Vient tourmenter notre ciel. Dame météo, en mode hivernal, Organise un nouveau festival. Des bourrasques au grand vent, De la pluie au manteau neigeux, Voilà bien de drôles tourments, De quoi nous rendre nerveux. Mais le merveilleux tapis blanc, Celui annoncé sur nos écrans, Donnera à nos regards ravis Son florilège de féérie. Le 29 janvier 2019 Bernie Féré © Copyright
27. janvier 2019
Tels des grains de sable Mes mots insatiables, Inexorablement, Me rapprochent Me transportent M’emportent Sans anicroche, Vers l’ultime moment D’une fin imaginée Au-delà de mes pensées. Comme il me plait de fermer les yeux Pour entendre les sons pointilleux, Ceux qui jonglent sans détour Sur chacun de mes chapitres, Imposant avec eux leur parcours, Heureux, aventureux, voire insolite, Caressés par la voix de mon héroïne, Bertille, insatiable mais jamais anodine. Avec la venue de...
23. janvier 2019
Le blanc tapis de l’hiver S’est déposé dès hier Sur les villes et les montagnes, Tapissant joliment la campagne. Le blanc tapis tant attendu, Sitôt apparu à disparu, Laissant une neige clairsemée, À nos raisons désenchantées. Le blanc tapis s’en est allé Embellir d’autres contrées. Peut-être, un prochain matin, Saupoudra-t-il mes quatrains ? Le 23 janvier 2019 Bernie Féré © Copyright

Afficher plus